Blog

Les 16 jours d’activisme de lutte contre la violence basée sur le genre

Le 2 décembre 2023 s’est tenue à 2IE, une conférence sur le thème : « Lutte contre les violences basées sur le Genre: état des lieux et prévention des violences à l’égard des femmes et des filles pour un Burkina Faso de paix ».Les panelistes étaient
Viviane PARE NABIE, Sylvie TOUGOUMA et Laure BRUN, et la modération était assurée Josiane OUEDRAOGO, Honorine A. SOMA avec la participation de:

  • le Club d’anglais de l’université JOSEPH KY ZERBO
    • Estelle OUEDRAOGO et l’équipe de BPW LES HEROINES DU FASO
    • Nadège OUOBA et l’équipe de BPW YENNENGA
    • Clémentine NACOULMA et l’équipe des sages femmes
    • Rahinatou ZEBA et l’équipe des etudiants en médecine du BURKINA section USTA.
    Nous avons été honorés par la présence de son Excellence Madame l’ambassadrice des Etats Unis Amériques au Burkina Faso avec son éminente délégation.
    Nous retenons de cette conférence trois (03) piliers pour en venir à bout des violences basées sur le genre: 𝑳𝒂 𝒑𝒓𝒆́𝒗𝒆𝒏𝒕𝒊𝒐𝒏, 𝒍𝒂 𝒑𝒓𝒐𝒕𝒆𝒄𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒆𝒕 𝒍𝒂 𝒑𝒓𝒆𝒔𝒕𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 de services pour les victimes.Cette conférence pourrait être pour les six organisations initiatrices, une alternative pour contribuer à l’effort de paix dans notre cher pays le Burkina Faso.

Projet « Time to be aware » « Il est temps de se réveiller » du Lobby Européen des Femmes (LEF) et de Genit Care Africa (GCA)

Le Burkina Faso fait face à d’énormes défis notamment la problématique des droits en Santé Sexuelle et Reproductive (DSSR) dans ce contexte de sécurité précaire. Tout cela a des impacts dommageables sur la santé des femmes et des hommes ainsi que leur productivité, leur temps de loisir et leur réinvestissement en capital humain.

                Le Lobby européen des femmes (LEF) est une faîtière d’associations de femmes de l’Union européenne (28 États, plus de 2000 organisations), fondée en 1990 pour la promotion des droits des femmes et de l’égalité entre les sexes. Le LEF a un statut consultatif auprès du Conseil de l’Europe et participe aux activités de la Commission de la condition de la femme des Nations unies (CSW).

                Lobby européen des femmes et Genit Care Africa ont conduit ce projet commun qui a permis la formation en ligne de quinze éducateurs/ éducatrices pair(e)s sur l’éducation sexuelle féministe complète et l’évaluation de la durabilité du projet a été faite à Bruxelles.

Ce projet est une opportunité d’aller vers les adolescentes et jeunes des zones a sécurité précaire pour mettre en œuvre une éducation à la vie familiale (EVF) au Burkina Faso. Ainsi, on pourrait doter ces jeunes générations de connaissances/aptitudes/attitudes /valeurs qui leur donneront les moyens de s’épanouir « • dans le respect de leur santé, de leur bien-être et de leur dignité ;

• de développer des relations sociales et sexuelles respectueuses ;

• de réfléchir à l’incidence de leurs choix sur leur bien-être personnel et sur celui des autres ;

• de comprendre leurs droits et de les défendre tout au long de leur vie. » UNESCO 2018. Principes directeurs internationaux sur l’éducation à la sexualité. Une approche factuelle.

Fin de la 1ere Animation au CEG de Sakoula.

Les pairs éducateurs étaient au CEG de  Sakoula le lundi 17 avril dernier en vue de sensibiliser les jeunes  sur les actions de préventions et de prise en charge de santé pour un changement de mentalité .

#Marie Florence, #Ouoba Nadège et #Sawadogo Jeanne Marie se sont entretenu avec les élèves de la classe de 6è et 5è sur les thématique suivantes “Adolescence, Gestion hygiénique des menstrues et grossesses précoces non désirés “.

La formation a été faite avec l’implication du conseiller d’éducation, qui a été une ressource dans la mobilisation des élèves. Ainsi, au total 131 élèves ont été éduqués  en Santé de Reproduction (SR) pour cette première session à Sakoula.

𝐏𝐫𝐨𝐣𝐞𝐭 𝐝’𝐞́𝐝𝐮𝐜𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞 𝐆𝐂𝐀 et 𝐆𝐒𝐅: 𝐥𝐞𝐬 𝐩𝐚𝐢𝐫𝐬 𝐞́𝐝𝐮𝐜𝐚𝐭𝐞𝐮𝐫𝐬  𝐝𝐞 𝐤𝐨𝐮𝐝𝐨𝐮𝐠𝐨𝐮 𝐚̀ 𝐓𝐚𝐥𝐦-𝐛𝐢 𝐘𝐚𝐦𝐞́𝐨𝐠𝐨.

Le 15 avril dernier , l’équipe des pairs éducateurs de koudougou a tenu leure première formation au lycée Talm-bi Yameogo. Organisé en deux sessions, la première vague a reçu  les pairs éducateurs dans la matinée.  Durant 1h30, les pairs éducateurs se sont entretenus avec 66 élèves de la 3ème sur le thème: “les grossesses précoces”.

Dans la soirée, c’était au tour des élèves de la 4ème de recevoir les pairs éducateurs dans leurs locaux pendant 2 heures. Au total 23 élèves ont été formés sur le thème “ les grossesses précoces, les violences sexuelles et les consentements sexuelles”. Cette formation s’inscrit dans le cadre du projet d’éducation à la vie familiale de #Genit Care Africa et ses partenaires  en faveur des jeunes de koudougou. La formation a été assurée par les pairs éducateurs #Hamed Savadogo et #Habibou Seghda.

Le rendez-vous est pris pour le 29 avril prochain pour la deuxième cohorte.

Le pair éducateur posant avec les élèves de 4ème

P𝐫𝐨𝐣𝐞𝐭 𝐝’𝐞́𝐝𝐮𝐜𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐚̀ 𝐥𝐚 𝐯𝐢𝐞 𝐟𝐚𝐦𝐢𝐥𝐢𝐚𝐥𝐞 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐥𝐚 𝐫𝐞́𝐠𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐮 𝐜𝐞𝐧𝐭𝐫𝐞 𝐞𝐭 𝐝𝐮 𝐜𝐞𝐧𝐭𝐫𝐞-𝐨𝐮𝐞𝐬𝐭: 𝐥𝐚𝐧𝐜𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐨𝐟𝐟𝐢𝐜𝐢𝐞𝐥 𝐚̀ 𝐎𝐮𝐚𝐠𝐚𝐝𝐨𝐮𝐠𝐨𝐮.

Ce vendredi 17 mars 2023 dans l’enceinte du Lycée Municipal de Saaba, s’est tenu le lancement du projet d’éducation à la vie familiale dans la région du centre et du centre ouest.

Afin de promouvoir le leadership des 𝐠𝐫𝐨𝐮𝐩𝐞𝐬 𝐯𝐮𝐥𝐧𝐞́𝐫𝐚𝐛𝐥𝐞𝐬 (femmes, enfants, personnes âgées, personnes en situation de handicap, personnes en situation de conflit…) dans les actions de prévention et de prise en charge de leur santé, et en vue d’entreprendre des activités pour un changement des mentalités et un accès plus facile aux soins en Santé de la Reproduction (SR), l’Association à 𝐆𝐞𝐧𝐢𝐭 𝐂𝐚𝐫𝐞 𝐀𝐟𝐫𝐢𝐜𝐚 (GCA) , l’ONG 𝐆𝐲𝐧𝐞́𝐜𝐨𝐥𝐨𝐠𝐢𝐞 𝐬𝐚𝐧𝐬 𝐟𝐫𝐨𝐧𝐭𝐢𝐞̀𝐫𝐞𝐬 en partenariat avec 𝐁𝐮𝐬𝐢𝐧𝐞𝐬𝐬 𝐚𝐧𝐝 𝐏𝐫𝐨𝐟𝐞𝐬𝐬𝐢𝐨𝐧𝐚𝐥 𝐖𝐨𝐦𝐞𝐧 𝐘𝐄𝐍𝐍𝐄𝐍𝐆𝐀 ont entrepris de 𝐟𝐨𝐫𝐦𝐞𝐫 𝟐𝟎 𝐩𝐚𝐢𝐫𝐞𝐬 𝐞́𝐝𝐮𝐜𝐚𝐭𝐞𝐮𝐫𝐬 𝐞𝐧 𝐬𝐚𝐧𝐭𝐞́ 𝐬𝐞𝐱𝐮𝐞𝐥𝐥𝐞 𝐞𝐭 𝐫𝐞𝐩𝐫𝐨𝐝𝐮𝐜𝐭𝐢𝐯𝐞. Après la phase théorique (en ligne) sur cinq mois, les paires éducateurs débutent l’éducation à la vie familiale au Lycée municipale de Saaba avec Mme 𝐇𝐚𝐨𝐮𝐚 𝐃𝐈𝐀𝐋𝐋𝐎 𝐍𝐀𝐌𝐎𝐍𝐎, proviseure dudit Lycée comme patronne de la cérémonie. Environ cent cinquante adolescents et jeunes sans oublier des parents et amis ont assisté à cette cérémonie « conviviale, amicale, ouverte, sans tabous et sincère…» pour citer un parents d’élève venu soutenir les paires éducateurs.

La présidente de 𝐆𝐂𝐀, 𝐉𝐨𝐬𝐢𝐚𝐧𝐞 𝐎𝐔𝐄𝐃𝐑𝐀𝐎𝐆𝐎 a rappelé la pour mission de l’association qui est de stimuler le 𝐦𝐢𝐥𝐢𝐭𝐚𝐧𝐭𝐢𝐬𝐦𝐞, 𝐥’𝐢𝐦𝐩𝐥𝐢𝐜𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐞𝐭 𝐥’𝐞𝐧𝐠𝐚𝐠𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞𝐬 𝐚𝐜𝐭𝐞𝐮𝐫𝐬 𝐞𝐧 𝐟𝐚𝐯𝐞𝐮𝐫 𝐝𝐞𝐬 𝐝𝐫𝐨𝐢𝐭𝐬 𝐬𝐞𝐱𝐮𝐞𝐥𝐬 𝐞𝐭 𝐫𝐞𝐩𝐫𝐨𝐝𝐮𝐜𝐭𝐢𝐟𝐬, les valeurs de l’association étant • 𝐄𝐠𝐚𝐥𝐢𝐭𝐞́ • 𝐄𝐪𝐮𝐢𝐭𝐞́ • 𝐂𝐨𝐧𝐟𝐢𝐚𝐧𝐜𝐞 • 𝐄𝐧𝐯𝐢𝐞 𝐝’𝐚𝐠𝐢𝐫 • 𝐄𝐱𝐜𝐞𝐥𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞.

Ce projet sera implémenté dans six sites sur Ouagadougou et quatre sites sur Koudougou et compte toucher 𝟓𝟎𝟎𝟎 𝐚𝐝𝐨𝐥𝐞𝐬𝐜𝐞𝐧𝐭𝐬 𝐞𝐭 𝐣𝐞𝐮𝐧𝐞𝐬 𝐬𝐜𝐨𝐥𝐚𝐫𝐢𝐬𝐞́𝐬 𝐞𝐭 𝐧𝐨𝐧 𝐬𝐜𝐨𝐥𝐚𝐫𝐢𝐬𝐞́𝐬, 𝐝𝐞́𝐩𝐥𝐚𝐜𝐞́𝐬 𝐢𝐧𝐭𝐞𝐫𝐧𝐞𝐬 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐜𝐫𝐞́𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞 𝟏𝟎 𝐜𝐥𝐮𝐛𝐬 𝐞𝐧 𝐭𝐫𝐨𝐢𝐬 𝐦𝐨𝐢𝐬.

La patronne de la cérémonie, Mme DIALLO NAMONO Haoua, proviseure du Lycée
Municipale de Saaba prononçant son discours de lancement.
Les paires éducateurs sensibilisant les lycéens très attentifs
L’ensemble des participants à la cérémonie de lancement